La parité : loi ou devoir ???

Publié le par Stéphaline

C’est quoi la parité pour vous ??? Un combat ? Une mission ? ou tout simplement une évidence ???

 

Depuis la sortie de ce pseudo  concept, j’ai un peu de mal à y voir clair …

Je ne comprends pas qu’on ai besoin d’imposer un quota pour que nous, Femme avec un grand « F » nous soyons reconnues …

 

Ne devrions-nous pas être recrutées sur des critères nobles et surtout incontestables tel que l’intelligence ? La finesse d’esprit ?  L’expérience ?  L'intégrité ? La subtilité ? Le professionnalisme ?!? !

 

femme_entreprise_gou_16995b.jpg

 

Aujourd’hui, ce n’est donc pas « la parité » que je défend mais l’égalité !!!

 

Il est scandaleux et dégradant pour n’importe quelle femme d’être embauchée uniquement pour  faire propre sur le papier !!

Pire, voilà bien là un système très vicieux pouvant remettre en doute les raisons de nos embauches !

 

Je les entends déjà ces machos sans cervelles (ben oui, en fait, y’en a pas mal d’hommes sans cervelle …) 

On avait déjà droit au fameux couplet de :

« elle a du coucher, ce n’est pas possible autrement »

Alors maintenant ça va être :

« j’étais bien plus méritant qu’elle, mais il leur fallait un employé du sexe "faible" dans l’équipe ».

 

Alors moi je vous le dit : Oui au combat mais non au quota !!!!

Nous n’avons pas besoin de ça !!!

 

parite1.jpg

 

Nous sommes méritantes, courageuses et n’oublions pas que depuis très longtemps, et surtout ces 30 dernières années, nous n’avons pas eu besoin de ces « quotas » pour avancer !

Ok nous ne sommes pas encore très présentes dans les hautes sphères (bien qu’on en voit de plus en plus …),

Ok nos salaires ne sont pas toujours à la hauteur de notre travail ou de notre fonction (ca n’est pas une généralité ! et je parle en connaissance de cause !!!), mais on avance !!!

 

Ne nous laissons pas endormir par des règles dévalorisantes, établies par des entreprises recherchant plus l’effet annonce (ou effet pub si vous préférez …), plutôt que la défense de la cause des femmes !

 

parite4

 

Quelques dates clés :

 

1790 : Les lois de la Révolution : la femme a le même droit à l'héritage que les enfants de sexe masculin.

1804 :Le code Napoléon consacre l'incapacité juridique de la femme mariée : "La femme considérée comme mineure, est entièrement sous la tutelle de ses parents, puis de son époux ; Restrictions sévères au droit de divorcer".

1816 : Suppression totale du divorce.

1850 :La loi Falloux oblige les communes de plus de 800 habitants à ouvrir une école primaire spéciale pour les filles.

1848 : instauration du "suffrage universel" masculin

1863 :Victor Duruy, ministre de l'Instruction publique,  crée les cours secondaires pour jeunes filles, jusque-là interdits.

1861 :Julie Daubié première femme bachelière

1874 : Première loi tentant de protéger les femmes au travail : les femmes ne peuvent travailler dans les mines, ni travailler le dimanche.

1871 :Louise Michel, communarde, est déportée à Nouméa

1880 :La loi Camille Sée organise l'enseignement secondaire féminin (il est différent de celui dispensé aux garçons).

1881 : Loi autorisant les femmes à ouvrir un livret de Caisse d'épargne sans l'autorisation de leur époux

1882 : Lois Jules Ferry : l'école primaire est obligatoire et gratuite pour les filles comme pour les garçons.

1884 : Loi autorisant le divorce, aux mêmes conditions qu'en 1804.

1892 : Loi limitant la journée de travail à 11 heures pour les femmes. Il est interdit de les faire travailler la nuit  (loi mal appliquée).

1900 :Jeanne Chauvin première femme avocate.

1903 :Marie Curie reçoit le prix Nobel de Physique

1906 : Repos hebdomadaire pour tous les travailleurs.

1907 : La femme mariée qui travaille a le droit de disposer de son salaire (mais pas de gérer  ses autres biens).

1908 : Libéralisation du droit au divorce : il est autorisé, à la demande des deux époux, après 3 ans de séparation de corps.

1908 : Madeleine Brès, première femme à exercer la médecine

1909 : Loi instituant un congé de maternité de 8 semaines, sans traitement.

1915 : Les femmes disposent de l'autorité paternelle en l'absence du mari, et pour la durée de la guerre.

1920 : Loi faisant de la contraception et de l'avortement un délit pénal. Les institutrices obtiennent l'égalité de rémunération avec les hommes. 

1924 : L'enseignement secondaire est le même pour les filles que pour les garçons.

1928 : Loi instituant le congé de maternité.

1932 : Création des Allocations Familiales.

1936 : Le gouvernement Léon Blum compte 3 femmes sous-secrétaires d'État

1938 : Loi reconnaissant à la femme une "capacité juridique" restreinte : droit d'exercer en justice", de témoigner, etc...

1941 : Le divorce est interdit pendant les trois première années suivant le mariage. Ensuite aussi, sauf en cas de sévices graves et répétés. Officialisation de la fête des mères. 

1942 :L'avortement est considéré comme un crime contre l'État, passible de la peine de mort.

1944 :Une ordonnance d'Alger accorde aux femmes le droit de vote et le droit d'éligibilité. Les femmes sont admises dans les jurys d'assises

1945 : Rétablissement du divorce aux conditions de 1908. Loi instituant le congé de maternité obligatoire et indemnisé à 50%. 34 femmes sont élues députées.

1946 : Le préambule de la Constitution pose le principe de l'égalité des droits entre hommes et femmes.

1965 : Réforme du régime matrimonial de 1804 : la femme peut gérer ses biens, ouvrir un compte en banque, exercer une profession sans l'autorisation de son mari.

1965 : L'enseignement technique est ouvert aux filles.

1967 :Loi Neuwirth autorisant la contraception ; celle-ci sera remboursée en 1974.

1970 : La mère devient l'égale du père en matière d'autorité parentale.

1971 : Loi rendant obligatoire l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes pour un même travail.

1974 : Loi Veil autorisant l'IVG, sous certaines conditions.

1975 : Libéralisation du divorce .

1980 : Marguerite Yourcenar, première femme à l'académie française

1983 : Loi Roudy, qui interdit toute discrimination professionnelle en raison du sexe.

1986 : Circulaire légalisant l'emploi du féminin pour les noms de métier.

1990 : Arrêt de la Cour de cassation condamnant le viol entre époux.

1992 : Loi réprimant les violences conjugales, et loi sanctionnant le harcèlement sexuel au travail.

1999 : Réforme de la Constitution : la loi "favorise" l'égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives.

2000 : Loi en faveur de la parité hommes/femmes en politique.

 

Comme quoi, on revient de loin et comme je le disais plus haut : ON AVANCE ! Pas mal hein ?!

 

J'ai classé ce dossier dans la rubrique des "c'est décourageant", mais en faite je suis tout sauf découragée ! Bien au contraire ... Ou si ! plutôt découragée de constater que malgré les progrets et le chemin parcouru, il y ai encore des personnes qui pdoutent que les Femmes de peuvent pas évoluer sans une loi ...

 

Je profite de cette article pour vous envoyez VOUS, Femme haute en couleur et en humour, pleine de charme et de finesse, diva by night ou féline de jour chez LA DEESSE MANUE !

Une chroniqueuse engagée de talent ! Bref, une sacré nana, croyez moi !

Et si vous êtes convaincues, venez nous rejoindre ICI, et criez avec nous : CASSES-MOI PAS LES COUILLES !

 

FFP_2.jpg

 

 

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

Koulou 27/04/2010 14:09


Globalement oui, ça va dans le bon sens, le drame c'est qu'il faille des loi pour rappeler à mes congénères qu'il serait temps qu'il aient autant de respect et de considération pour l'autre moitié
de l'Humanité qu'ils en ont pour eux mêmes, un truc tout simple, bête comme bonjour: l'é-ga-li-té. C'est pas sorcier quand même ! meeeeeerde !
Je vous jure, y'a des matin, j'ai honte !

enfin, je tâche de faire avancer le débat de mon côté:
http://www.bigornette.com/article-pub-pour-les-potes-1-46615461.html

J'ignore si ça sert, mais au moins moi, ça me soulage ! Et ça me range du bon côté.


Stéphaline 29/04/2010 09:54



Génial !!! je vais voir ca de suite !


a tout'



Beautymist 24/04/2010 10:26


merci pour cet article très détaillé et argumenté !

le tableau chronologique est hallucinant !

je n'avais pas vraiment d'avis sur les quotas, n'ayant jamais travaillé en entreprise classique (je suis de profession libérale et indépendante).
mais maintenant, je vois mieux pourquoi cela pourrait être vicieux...

une note sur la fête des mères : à mon sens, ce n'est pas une avancée, c'est une initiative du très fasciste Pétain pour céélbrer le "travail famille patrie" et les femmes à la maison !

c'est ma propre mère qui m'a appris ça, et donc je ne fête jamais la fête des mères et autres gnangnanteries !

enfin, un grand merci à la grande Manu pour avoir mis un lien vers ton article !

BM


Stéphaline 25/04/2010 14:50



Alors la, tu m'appends quelques choses sur la fête des mères ... (remarques, moi, ce que j'aime dans cette fête, c'est les petits cadeaux ma fille et de mon homme .. vénale la fille ! bouuuuh)


Sinon, c'est vrai que la chronologie de nos droits depuis plusieurs siècles nous montre a quel point les choses ont évolué ... Ca fait réflechir pour la suite !!!!



Carole 23/04/2010 00:38


Je ne suis pas pour les quotas mais en politique si, ça devrait être obligatoire car si ça change au niveau de l'état ça peut faire avancer dans le reste de la société...
par contre je réagis à un truc que tu dis dans les comms : être une maman comblée et une working maman à plein temps, c'est un leurre... profiter de son enfant et travailler beaucoup ça ne va pas
ensemble, il faut juste en être consciente et savoir ce qu'on veut...
Bisous


Stéphaline 25/04/2010 14:46



j'ai pas vraiment le même avis mais on en parlera de visu .. trop long sur un com ...



kat 22/04/2010 23:02


je reste septique quand à une vraie égalité...et pourtant je suis plutôt féministe...en effet, nous portons nos enfants, même si les hommes ont beaucoup changé...
mais ça me fou en colère quand je vois qu'à compétance égale, ce n'est jamais la femme qui gagne le plus....
bisous


Stéphaline 25/04/2010 14:44



pas toujours miss !!! perso, je gagne beaucoup plus que mon collègue homme qui a pourtant plus de 20 ans d'expérience et la 50ène passée !


C'est possible en démontrant sa propre valeur !!!


Le seul vrai IC a mon sens, c'est le manque d'infrastructures en france pour nos bambins ... 



leoetlisa 22/04/2010 10:04


Et bien moi je suis plus partagée sur la question des quotas. Les choses avancent mais tellement doucement. Et si les quotas permettaient d'accélérer le mouvement ? Parce que à ce rythme on
atteindra la parité "naturelle" en 3012 !

De toute façon les compétences d'une femme seront toujours remises en question, alors autant avoir plus de femmes au pouvoir grâce à des quotas.


Stéphaline 25/04/2010 14:41



mééé non miss !! vois un peu le chemin parcouru !!!!


Nous y arrivons déjà dans cartine société, crois moi, la VRAIE parité n'est pas loin !!!